Uncategorized

Le Futur sera Ethique ou ne sera pas

read in english

La semaine dernière, UX Connections s’est rendu à Amsterdam pour assister à la 12ème edition de la conférence organisée chaque année par The Next Web. Plus grand hub d’Europe en matière de nouvelles technologies, cet événement pas comme les autres attire une grande diversité d’acteurs et d’enthousiastes. Startups, investisseurs, théoriciens and grandes figures de l’industrie se rassemblent pour discuter et dresser le portrait du monde technologique dans lequel nous vivions. Et de présenter leurs visions pour le futur…

Voilà ce que j’ai retenu de mon passage à TNW.

   

___

Humanisme ou aliénation ?

Espace riche de points de vue, l’édition 2017 de TNW semble mettre tout le mode d’accord sur un point : la nécessaire redéfinition de la place de l’éthique dans les nouvelles technologies. Car l’accélération technologique décrite par la majorité des intervenants conduit parfois au vertige et oublie dans sa course certains fondamentaux. Ainsi, nous serions passés d’une technologie qui sert les besoins des hommes à des technologies qui créent des comportements compulsifs et de dépendance. 

     

___

Dompter la bête

Avec son livre Hooked, How to build habit-forming products publié en 2013, Nir Eyal (@nireyal) offrait un brillant guide pour le design de produits addictifs. 4 ans plus tard à l’inverse, l’auteur donne sur la scene de TNW des pistes pour aider les utilisateurs à décrocher de ces mêmes produits. Et si des plateformes comme Facebook, ou de jeux et paris en ligne, adoptaient des politiques d’usage responsable ? 

   

___

 Et l’humain dans tout ça ?

Jour 1, Amber Case (@caseorganic) nous embarque avec elle dans l’univers des Calm technologies. Contrairement à celles qui sollicitent en permanence notre attention, les calm technologies sortent du champ pour nous accompagner en douceur dans notre vie quotidienne. Elles replacent l’humain au centre du processus de design et rationalisent leur usage dans un mouvement non-instrusif. Parce qu’après tout, “a person’s primary task should not be computing, but being human.

 

James Temple (@templeoflove), directeur de la création chez R/GA, propose une autre manière de mettre l’humain en perspective avec les nouvelles technologies. Avec son intervention intitulée “More Samantha than Siri”, Temple tente de démontrer les benefices de plus d’humain dans le design et les comportements des produits, en particulier concernant les applications de l’intelligence artificielle. Un coup d’oeil rapide à son travail pour Nike On Demand nous laisse entrevoir le grand potentiel d’une telle approche pour les marques. 

   

___

Designer pour libérer

Avec tant de voix décrivant les mêmes préoccupations, il apparait que recentrer le design sur la libération des utilisateurs sera l’un des challenges les plus importants des années à venir.  En tant que designers, nous avons une responsabilité vis-a-vis des personnes. Nous devons garder en tête que ce que nous mettons entre les mains des utilisateurs a un impact sociétal et peut profondément nous transformer, pas toujours pour le meilleur. 

 

👾

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *